Les moutons

Dessine-moi un mouton !

De tous les animaux domestiques, c’est l’espèce la plus représentée au monde. En effet, en 2014 le cheptel ovin mondial comptait 1,2 milliards d’animaux. Lorsque l’on parle de moutons, on fait référence à la race mais le mouton désigne plus spécifiquement le mâle ou le bélier. Concernant la femelle on parle de la brebis et pour le petit, de l’agneau. Son histoire risque de vous surprendre puisqu’il paraitrait que le mouflon est l’ancêtre de toutes les races de moutons domestiquées d’Europe occidentale. Espèce menacée le mouflon subsiste encore en Corse ou en Sardaigne.

Doux comme un agneau…

Les moutons sont des animaux grégaires, ils se déplacent ensemble et sont dotés d’un fonctionnement social. Une hiérarchie existe donc et l’animal au rang le plus élevé n’est pas forcément un bélier mais peut aussi être une brebis plus âgée au comportement plus dominant. Dans le troupeau il existe également des « vigiles » qui montent la garde et les « éclaireurs » qui partent à la recherche de nourriture.

On parie que vous avez déjà entendu un mouton bêler ? En effet, le bêlement leur permet de manifester une certaine inquiétude. Leur odorat et leur ouïe particulièrement développés leur permet de repérer l’arriver d’un danger. En revanche, leur vue peut leur faire défaut car ils ne voient qu’à 50 mètres environ, là où les hommes peuvent voir jusqu’à 48km. Grâce à leur toison les moutons sont mieux protégés du froid que les chèvres et peuvent ainsi trouver de la nourriture sous une couche de neige jusqu’à 30 centimètres !

Revenons à nos moutons…

Le mouton s’adapte très facilement à différents modes d’élevage : du plein air en passant par la vie en bergerie ou encore en transhumance. La transhumance est encore pratiquée dans les trois massifs montagneux : Alpes, Pyrénées et Massif central. Aux alentours de fin mai les animaux montent en alpages et y restent jusqu’au mois d’octobre.

Toute l’année, les moutons sont exposés à de nombreux prédateurs : chiens errants, renards, aigles, loups… Pour cela, les chiens de bergers en plus de la conduite du troupeau sont en charge de la défense du cheptel. Seulement ce ne sont pas les seuls, les ânes ont également développé un lien social avec les moutons. Leur instinct grégaire et leur aversion envers les chiens et les loups en font de très bons défenseurs des troupeaux.

Des questions ?

Notre équipe est à votre écoute

Contactez nous

Recevez notre newsletter

S'abonner à la newsletter

Rejoignez notre communauté

  • Picto Facebook
  • Picto Twitter
  • Picto Instagram
  • Picto Youtube
  • Picto Linkedin