La race Bazadaise à l’honneur avec Cerise !

La race Bazadaise est la race à l’honneur cette année et Cerise, une jeune vache venue de Perquie dans les Landes, en est la digne représentante. 

Cette année, c’est  #Cerise qui sera le mot d’ordre du Salon International de l’Agriculture !

La race Bazadaise : tout droit venue des Landes

 

La Bazadaise est née au coeur des coteaux du Massif Landais à Bazas, ville de 5 000 habitants, au Sud-Ouest de Bordeaux.

Servant à l’origine comme race de travail dans les vignes (labour) et l’exploitation forestière (débardage), la race Bazadaise s’est réorientée vers la production de viande après la seconde guerre mondiale où la mécanisation a pris de plus en plus d’ampleur dans l’agriculture.

 

Portrait-robot de la Bazadaise

 

Caractéristiques physiques

Son signe distinctif : Sa couleur grise

Avec une robe grise pouvant aller de gris clair, à gris foncé, voire charbonné au niveau de la tête, la Bazadaise porte des cornes fortes et ovoïdes à la base, de couleur jaune cire puis brune aux pointes.

D’allure vive et élégante, elle se distingue cependant par la finesse de son squelette, l’harmonie de ses formes, sa tête large et son mufle rosé.

 

Implantation

Son fief : le Sud-Ouest

La Bazadaise est fortement implantée dans le Sud-Ouest.

  • En Aquitaine (Gironde, Landes, Lot et Garonne, Pyrénées Atlantiques, Dordogne)
  • En Midi-Pyrénées (Hautes Pyrénées, Haute-Garonne, Tarn, Ariège, Gers).

Les élevages de Bazadaise sont également présents dans d’autres régions françaises :

  • Poitou-Charentes, Pays de Loire, Limousin, Lorraine, Bretagne, Rhône-Alpes, Nord-Pas de Calais, Centre, Bourgogne, Haute-Normandie, Champagne-Ardenne.
  • A l’étranger : la race Bazadaise s’exporte aussi à l’étranger

Effectif

  • 5000, dont 3500 sont suivies par l'Association Excellence Bazadaise
  • Nombre d'éleveurs : 135

 

Un peu d’histoire...

 

La Bazadaise aurait existé du temps des Romains. Elle serait l’une des races les plus anciennes du Midi.

Utilisée à l'origine comme race de travail (dans les vignes et la forêt notamment), cette race voit ses effectifs fortement chuter avec la motorisation de l'agriculture au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. La Bazadaise est alors réorientée vers la production de viande.

Alors que l'on ne recensait plus que 700 animaux inscrits, un plan de relance a été mis en place dans les années 70. Aujourd’hui l’effectif est estimé à 5000 têtes.

L’organisme qui gère la race Bazadaise en France et rassemble les éleveurs s’appelle Excellence Bazadaise

 

 

La Bazadaise au cœur de folklores locaux

 

La fête des Boeufs Gras de Carnaval

Cette coutume bazadaise veut que le jeudi précédant le Mardi Gras, les bouchers promènent les boeufs à travers la ville ; boeufs qui seront vendus pendant la semaine du carnaval.

Cette fête des Boeufs Gras se perpétue encore aujourd'hui et s'est, au fil du temps, dotée d'un concours. Réjouissance traditionnelle pour les habitants de Bazas et des communes voisines, cette fête profite également à la race bazadaise, aux éleveurs, aux bouchers et à l'ensemble de la filière.

 

L'Hommage au taureau : le 24 juin pour la fête de la Saint-Jean

Coutume locale remontant peut-être au Moyen-Age. Durant la cérémonie, les jurats* en robe consulaire se rendent en cortège à la grande boucherie, précédés des valets de ville. Là, les bouchers leur présentent en hommage un taureau vivant fermé dans une loge.

En 1789, les bouchers refusèrent de rendre cet hommage.

Chaque année, désormais, après la bénédiction des croix de Saint Jean, le taureau fait une entrée solennelle sur la Place de la Cathédrale devant un large public. Il est précédé de quatre garçons bouchers parés de leur blouse blanche, d’une écharpe rouge ornée d'une fleur de lys et d'un fusil (outil d'aiguisage), tenant la canne des compagnons bouchers.

A la suite des discours de bouchers et du maire, on procède à l'embrasement de la cathédrale, départ des festivités folkloriques.

 * Jurat est à l'origine un mot occitan issu du latin juratus, "qui a prêté serment".Un jurat est, dans certaines villes en particulier du sud-ouest de la France, en Espagne ou dans les îles Anglo-Normandes, un magistrat municipal ayant prêté serment.

 

 

L’organisme de sélection Excellence Bazadaise

L'association Excellence Bazadaise est l'organisme national de concertation (entre les partenaires menant une action ou concernés) pour l'amélioration génétique de la Race Bazadaise.

Ses missions sont :

  • Définir les orientations de la race et préciser ses objectifs de sélection,
  • Définir un programme d'amélioration génétique et favoriser la mise en relation entre éleveurs
  • Contribuer à l'élaboration des règles communes figurant dans le cahier des charges et protocoles du système d'information génétique,
  • Assurer la tenue du fichier racial Bazadais dans le cadre des règles définies,
  • Etablir la grille de qualification des reproducteurs Bazadais et assurer la responsabilité de sa mise en œuvre,
  • Promouvoir la race et son programme de sélection,
  • Participer au choix de reproducteurs contrôlés sur performances propres et sur descendance,
  • Organiser directement ou contribuer à l'organisation de concours et de manifestations susceptibles d'aider au développement de la race.

 

La marque

L’Organisme de sélection a entrepris en 2014 la création d’une marque spécifique afin de valoriser la viande de bazadaise sur les différents circuits de distribution afin de mettre en avant les qualités bouchères de la viande bazadaise : gouteux, persillé et tendreté.