Rencontrez Oreillette, la vache Normande, égérie du Salon International de l'Agriculture 2024. Découvrez son histoire, sa race et rencontrez ses éleveurs, François et Lucie.
Oreillette couchée dans un pré

#OREILLETTE

Du24 février au 3 mars 2024, ce sera Oreillette, vache de race Normande âgée de 5 ans qui en sera le symbole.

Avec sa robe aux trois couleurs et ses lunettes bien dessinées, Oreillette est une belle ambassadrice de la race Normande.

Âgée de 5 ans et mère de 3 veaux, elle nous vient de Briouze, commune située dans le département de l'Orne en Normandie. C’est au GAEC Foucault, une exploitation familiale de 155 hectares dont 80 en herbe qu’Oreillette vie et pâture parmi un troupeau 100% Normand de 110 vaches laitières et 24 bœufs. Le lait produit est livré en laiterie et transformé en Camembert de Normandie et Pont-l’Évêque AOP, assurance de savoir-faire et de qualité. En moyenne, la production laitière d’Oreillette représente 10,5 camemberts par jour de vie. Elle est une digne descendante de Ramette, son arrière-grand-mère, l’une des plus grandes productrices de lait de la race à ce jour.

Avec son tempérament calme et sa capacité d’adaptation, Oreillette portera fièrement les couleurs de la race Normande lors du Salon International de l’Agriculture 2024.

La race Normande

Reconnaissable à sa robe aux 3 couleurs (bringé noir, blond fauve et blanc caille), et à ses lunettes autour des yeux, la vache Normande est aujourd’hui indissociable du paysage bocager.

Grande mangeuse d’herbe, elle gagne les prairies dès la sortie de l’hiver, pour y pâturer l’essentiel de l’année. La Normande est une race mixte qui excelle tant dans la production laitière que dans la valorisation de sa viande.

Ces vaches dociles, faciles à vivre, contribuent à la sérénité de leurs éleveurs dans le maintien du respect de l’environnement et du consommateur.

Groupe de vaches de race Normande

En quelques chiffres

  • 3ème race bovine laitière en effectifs en France, principalement répartie sur le Grand Ouest
  • Près de 6 000 troupeaux de Normandes en France
  • Près de 190 000 vaches laitières de race Normande en France
  • Plus de 10 à 30% de rendement fromager
  • Présente dans plus de 6 cahiers des charges de SIQO (signe officiel d’identification de la qualité et de l’origine), parmi lesquels :
  • Lait : les 4 fromages AOP de Normandie (Camembert de Normandie, Livarot, Pont-L’évêque, Neufchâtel) / crème et beurre d’Isigny
  • Viande : reconnaissance du boeuf de race normande en Spécialité Traditionnelle Garantie (STG) en cours
  • Une race mondiale

Plus d’un million de têtes en Colombie

Plus de 180 000 têtes en Uruguay

Présente aussi dans de nombreux pays : Belgique, Maroc, Algérie, États-Unis, Suisse...

Lucie et François, éleveurs, à côté d'Oreillette

Lucie et François, les éleveurs d’Oreillette

François et Lucie Foucault, les éleveurs d’Oreillette, c’est l’histoire d’un père et sa fille qui partagent une passion commune : la race Normande. Pour François, la vocation démarre dès le plus jeune âge, avec des parents déjà éleveurs de Normandes et un oncle passionné de concours bovins. Il reprend l’exploitation familiale en 1987, puis à l’installation suit la transmission. Il est rejoint par Didier, son cousin, et propage l’amour de la Normande à ses enfants. « Depuis toute petite, il m’a toujours emmené dans les champs, à la ferme », se souvient Lucie, 24 ans.

Après un début de carrière au service de remplacement de traite à Briouze, Lucie est embauchée au GAEC Foucault en 2020. « Mon objectif est de reprendre l’exploitation familiale avec Florian (salarié à mi-temps) en gardant le même système d’élevage. ».

Chez les Foucaults, la mixité de la race est bien représentée : en plus des vaches laitières, un atelier de bœufs normands issus du troupeau valorise la viande.

À la passion pour la race s’ajoute la passion des concours : François et Lucie sont des habitués du salon de l’agriculture, participant régulièrement au Concours Général Agricole en race Normande. En dehors du ring, ils seront cette année aux côtés d’Oreillette, elle-même adepte des concours :

« Le concours National Normand 2023 est un événement que nous ne sommes pas prêts d’oublier. En plus d’avoir pu emmener nos vaches, elles se classent toutes deux premières de section, dont Oreillette ».

Après avoir brillé lors de cet événement organisé dans l’Orne au Haras du Pin, c’est maintenant à la capitale qu’Oreillette nous donne rendez-vous, cette fois en tant qu’égérie.

Oreillette la vache égérie 2024
X
Ce site utilise des cookies
En savoir plus
Accepter