Du 13 au 24 mai : la Semaine de l’agriculture française.

Du 13 au 24 mai : la Semaine de l’agriculture française. Une initiative du Salon International de l’Agriculture et du Concours Général Agricole.

« C’est du 13 au 24 mai prochains que se tiendra la Semaine de l’agriculture française. Elle n’a pas pour vocation de remplacer le Salon ni le Concours Général Agricole. Elle est un outil spécialement développé en cette année particulière, pour mettre en avant des initiatives en faveur de l’agriculture. Elle rentre aussi dans le cadre d’une prise de parole positive et constitue une occasion de montrer une fois de plus aux consommateurs et citoyens que l’agriculture est en permanence au cœur de l’actualité. Finalement, comme le Salon, notre initiative vise à soutenir les agriculteurs en toute circonstance. » détaille Jean Luc Poulain, président du Ceneca et du Salon International de l’Agriculture.

Une plateforme rassemble les initiatives qui prouvent la force de l’agriculture

La Semaine de l’agriculture française se concrétise par un grand nombre d’événements organisés par différents acteurs du secteur de l’agriculture, répartis à travers les territoires et portant tous les couleurs de cette Semaine. Événements physiques dans la mesure du possible ou digitaux, rendez-vous thématiques, animations etc… le public, en se connectant sur www.semainedelagri.fr pourra choisir selon ses propres critères.

Quelques exemples parmi d’autres…

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation valorisera son opération « frais et local » (www.fraisetlocal.fr) lancée en janvier 2021 avec les réseaux Bienvenue à la ferme et de l’enseignement agricole ainsi que de l’Association française de l’agriculture urbaine professionnelle (AFAUP). Chacun pourra s’informer et trouver des produits frais et locaux à proximité de son lieu de vie.

En région, les 21 et 22 mai , la Région Nouvelle Aquitaine propose au centre de Bordeaux, un marché de producteurs venus de 12 départements. Quant à la Région des Pays de la Loire, elle produit une websérie qui met en scène les métiers de l’agriculture locale et propose des opérations « fermes ouvertes » en lien avec les actions de RandoFerme ou Bienvenue à la Ferme.

Et aussi, Interbev, interprofession du bétail et des viandes adosse son opération «Made in Viande» à la Semaine de l’agriculture française . De même, des distributeurs déploient des actions de promotion de l’agriculture dans leurs réseaux de magasins pour toucher un large public.

« La Semaine de l’agriculture française, c’est tout simplement le rendez-vous de ceux qui font l’agriculture et de ceux qui veulent en savoir plus ou la soutenir. De même que la valeur de pédagogie se situe au cœur du Salon International de l’Agriculture, en tant qu’organisateur, nous veillons à ce que tous les événements « labellisés » Semaine de l’agriculture française, permettent aux citoyens d’en savoir toujours plus. Parce que des consommateurs bien informés sont plus proches de l’actualité de l’agriculture » précise Valérie Le Roy, directrice du Salon International de l’Agriculture, à l’origine de la Semaine de l’agriculture française.

2 rendez-vous exceptionnels vont rythmer la Semaine de l’agriculture française

Le 18 mai, les acteurs de la chaîne agricole et alimentaire, ceux-là même qui depuis le début de la crise ont démontré leur capacité à nourrir la population, se mobilisent autour du thème de la souveraineté alimentaire. A l’initiative du Conseil de l’Agriculture Française (CAF) et du Ceneca, ils donnent rendez-vous pour un colloque connecté, en présence du Président de la République, monsieur Emmanuel Macron, de ministres et d’experts.

Le 20 mai, en direct du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et en présence du ministre, 3 remises de prix lauréats aux concours du Concours Général Agricole qui ont pu se tenir : le concours des Pratiques Agroécologiques qui mettent en avant les bonnes pratiques des agriculteurs en faveur de la biodiversité, le Trophée International de l’Enseignement Agricole (26 écoles dont 3 étrangères concourent cette année) et les Prix d’Excellence, qui récompensent le savoir-faire des producteurs pour leurs résultats lors des 3 dernières sessions du concours.

« Encore plus aujourd'hui, le CGA se doit de valoriser l'excellence de nos savoir-faire auprès du grand public, en récompensant l'engagement des femmes et hommes qui, au quotidien, produisent des produits d'exception et façonnent les territoires de demain avec des pratiques plus vertueuses et en mettant à l'honneur la mobilisation de nos jeunes issus de l'enseignement agricole » complète Olivier Alleman, Commissaire Général du Concours Général Agricole.

Des questions ?

Notre équipe est à votre écoute

Contactez nous

Recevez notre newsletter

S'abonner à la newsletter

Rejoignez notre communauté

  • Picto Facebook
  • Picto Twitter
  • Picto Instagram
  • Picto Youtube
  • Picto Linkedin